Accueil
Service de parage
Pension
Le pied nu
Les ânes et mules
Méfaits du ferrage
Le parage naturel
Houria
Boots d'occasion
Liens / Bibliographie
Témoignages
FAQ
Téléchargements
Gîte roulotte
Contact

Questions fréquemment posées

Sur cette page je me propose de répondre brièvement aux questions les plus courantes. Ce n'est qu'un résumé, parfois schématique, de la situation. Une vision plus détaillée peut être trouvée sur les sites et les livres listés dans la page liens/bibliographie.

 

La corne risque-elle de s'user trop vite ?
Un pied ferré ne s'use quasi pas. Pourtant la corne pousse toujours. Pour pallier à ça, le cheval va donc ralentir la pousse de la corne et produire une corne plus fine de plus mauvaise qualité qui va pouvoir s'user plus vite ou casser ! Il essaie de s'auto-parer.
C'est exactement le même mécanisme qui se met en route quand un cheval sans fers a les pieds laissés trop longs.

Chez un cheval pieds nus le sang circule mieux car le fer ne restreint plus le mécanisme du pied, les cellules qui produisent la corne sont mieux alimentées, donc produisent de la meilleure corne. La pousse de la corne s'accélère. De plus l'usure naturelle va stimuler sa pousse et sa robustesse. La paroi va s'épaissir.
Par contre il faut 8 à 12 mois pour que cette nouvelle corne atteigne le sol (en pince ; elle l'atteint avant en talons). Quand ce sera arrivé, ses pieds s'useront beaucoup moins vite.

haut de page


La paroi part en morceaux, que faire ?
C'est le mécanisme normal d'"auto-parage" pour un cheval se trouvant sur un terrain mou, non abrasif.
Quand le pied devient trop long, la paroi s'évase et la corne produite devient plus fine, donc plus facile à casser. Des morceaux finissent par s'en aller tous seuls. Des champignons opportunistes s'installent dans la ligne blanche étirée et aident à la cassure (maladie de la ligne blanche).
Le remède est simple : parer ! Un parage naturel avec un bon "mustang roll", aussi fréquent que nécessaire. Il ne faut pas attendre que les dégâts se voient pour parer, c'est déjà trop tard !
Une autre cause peut être aussi les trous des anciens clous si le cheval vient d'être déferré. La paroi est fragilisée à ces endroits, voire jusque plus haut dans le pied. Le remède est le même.

haut de page


Mon cheval a les pieds plats
Les pieds plats sont chose courante chez nos chevaux domestiques ferrés. Cela vient le plus souvent d'une mauvaise suspension de la 3eme phalange dans la boîte cornée. La concavité se créera toute seule au fur et à mesure de la guérison du pied. Cela n'est possible qu'avec un parage approprié et des conditions de vie les plus naturelles possibles.
Dans un pied plat, l'os du pied moins bien suspendu descend et a tendance à s'appuyer et à pincer le corium (chair vive qui produit la corne) en dessous. Ca fait mal !

haut de page


Mon cheval a les pieds fragiles et ne peut pas marcher sans fers
Ce n'est pas la preuve qu'il a besoin de ses fers, mais bien celle du dégât causé par ceux-ci...
Un cheval ferré produit une corne plus fragile, a souvent les pieds plats, parfois trop longs, une ligne blanche étirée et très souvent les talons trop hauts.
De la patience lors de la période de transition, un bon parage, du mouvement et une alimentation saine sont la clé du succès. Les hippo-sandales sont aussi une aide précieuse.

haut de page


La fourchette pourrit
La pourriture de la fourchette est due à un champignon anaérobie (se développe sans air) opportuniste présent dans le sol. Si le pied est parfaitement sain et fonctionnel, le cheval ne sera pas atteint.
En cas de pourriture, 3 paramètres sont à maîtriser : l'environnement, le parage et l'alimentation.
L'environnement doit être le plus propre (enlever crottins et litière souillée) possible, et de préférence sec. Le pied devra bénéficier d'un parage naturel qui favorise son mécanisme. Si le pied fonctionne correctement, sa flexibilité fait en sorte qu'il soit "auto-nettoyant". La circulation sanguine en est améliorée aussi et permet de régénérer rapidement les tissus lésés. Un maximum de mouvement favorise tout ça. Une alimentation équilibrée en minéraux donne aussi de bons résultats.
On peut aider en traitant le pied. Un mélange de 8/10 d'eau, 1/10 de vinaigre de cidre et 1/10 d'huile d'arbre à thé (Melaleuca alternifolia) est un bon remède naturel (en spray) qui n'attaque pas les tissus sains.

haut de page


Hippo-sandales ?
Les hippo-sandales sont très utiles dans 2 cas :
- En période de transition si le cheval est très sensible. Elles permettent de monter ou atteler le cheval plus rapidement et de façon plus confortable pour lui. Cela encourage le cheval à bouger plus. Et plus le cheval bouge, plus le sang circule, plus la pousse de corne solide est stimulée, et plus vite le pied guérit et atteint sa forme optimale.
- En cas de travail d'une durée ou sur un terrain dont le cheval n'a pas l'habitude. Le pied doit être "conditionné" pour le terrain sur lequel il va évoluer.

haut de page


Que faire après le déferrage ?
Le cheval doit pouvoir bénéficier de conditions de vie les plus naturelles possible (dehors 24h/24 en troupeau), d'une alimentation saine (foin, eau et minéraux) et pas trop riche, d'un parage naturel régulier.
Le cheval doit bouger un maximum pour accélérer sa "guérison". Il faut le marcher en main ou le monter si c'est possible. Bien sûr il doit être paré aussi souvent que nécessaire.

haut de page


Mon cheval a des seimes
Les seimes sont le plus souvent agravées par la ferrure. Le pied est "coincé" par les clous et des fentes se forment sous la pression.
Si la couronne n'est pas endommagée, les seimes se refermeront très rapidement avec un bon parage naturel régulier. Si la seime part de la couronne, il faudra 8 à 12 mois avant qu'elle disparaisse complètement mais on pourra voir la corne saine pousser.
Le cheval peut être monté normalement.

haut de page


Quelles disciplines pour un cheval pieds nus ?
Un cheval pieds nus est plus performant qu'un cheval ferré !
Toutes les disciplines sont praticables, de l'endurance de haut niveau au cross, en passant par les courses, la rando, l'attelage... et j'en passe !
Un cheval pieds nus ne glisse pas, a une meilleure traction, ne porte pas de poids supplémentaire, moins de défauts de locomotion, plus d'endurance et d'allant et un métabolisme amélioré.

haut de page


Mon cheval "marche sur des oeufs " !
Le cheval risque en effet d'avoir un peu mal aux pieds au début.
Le déferrage est souvent un passage difficile. Il faut y être préparé. Cela peut durer quelques jours ou quelques semaines... ou quelques mois selon l'état initial du cheval.
Beaucoup de nos chevaux domestiques ont les pieds trop longs, les talons trop hauts, les pieds plats (mauvaise suspension de l'os du pied dans la boîte cornée) et la ligne blanche étirée. Tout ça ne l'aide pas à être à l'aise !
Pour mettre toutes les chances de son côté (et de celui du cheval) il faut un bon parage naturel (aussi fréquent que nécessaire) et des conditions de vies saines (pâture 24h/24 avec d'autres chevaux, un maximum de mouvement sur tout type de terrain, une alimentation saine -foin- et surtout pas trop riche...).

haut de page

Et la biotine?
J'ai entendu une théorie disant que donner de la biotine en cure est plus néfaste qu'autre chose. En effet, le cheval sécrète déjà de la biotine naturellement. Quand on le supplémente il arrête d'en produire. Et quand on arrête d'en donner, il y a un manque ! Je suppose que l'organisme se remet à en secréter mais je ne connais pas les délais de réponse...

haut de page

Mon cheval n'a pas de talon
Très bien ! Il a peut-être déjà un pied naturel. Par contre il faut faire attention à ce que la pince ne soit pas trop longue. Pour comparer, allez voir des pieds de chevaux sauvages sur le site Tribe Equus.
Un cheval peut aussi paraître ne pas avoir de talons et en fait les avoir très hauts, mais couchés vers l'avant. Ils arrivent alors parfois au milieu du pied ! Cela crée de forts déséquilibres qui peuvent conduire au syndrome naviculaire...
La solution : parage naturel et beaucoup de mouvement !

haut de page